Sauvegarde et numérisation des archives musicales synagogales

Paris et région parisienne

Longtemps transmises par l’oralité, les musiques synagogales ont commencées à être notées en France au début du XIXe siècle.
En 1874 et 1877, l’inauguration des synagogues de la Victoire (rite achkénaze) et de Buffault (rite séfarade hispano-portugais) marque définitivement l’instauration d’un culte polyphonique où le chantre dialogue avec le chœur et l’orgue. Mais, suite aux changements socio-démographiques de la communauté juive après la seconde guerre mondiale et un retour à une certaine forme d’orthodoxie, ces pratiques musicales sont aujourd’hui en voie de disparition.
Il n’en demeure pas moins que bon nombre de synagogues, d’institutions communautaires ou de particuliers possèdent encore aujourd’hui des fonds musicaux dont l’existence est en péril du fait des mauvaises conditions de conservation et de l’absence de prise en compte d’un patrimoine, dont la portée dépasse largement le simple cadre communautaire.
Le présent projet de numérisation vise à sauver les fonds musicaux des plus anciennes synagogues de région parisienne (La Victoire, Notre-Dame de Nazareth, Copernic, Les Tournelles, Buffault, Versailles, Neuilly…) en les numérisant, en les cataloguant et en les rendant accessibles en ligne à travers le catalogue Rachel.

Ce programme bénéficie du soutien des institutions suivantes :
- Ministère de la Culture

JPEG - 26.4 ko


- Fondation pour la Mémoire de la Shoah

BMP - 23.3 ko


- Fondation Rothschild - Institut Alain de Rothschild
- Fondation Henriette Halphen, sous l’égide de la Fondation du Judaïsme Français
- Alliance israélite Universelle


Il s’agit d’un projet ambitieux puisque ces fonds synagogaux sont estimés à environ 100.000 pages de partitions de musique, manuscrites et imprimées, véritables reflets de la hazzanout (art cantorial) française depuis près de deux siècles.

Martha Stellmacher, musicologue allemande originaire de Dresde, bénéficiaire d’une bourse européenne Leonardo, a effectué ce travail entre septembre 2011 et avril 2012. En 8 mois, elle a recensé et nettoyé plus de 2.670 partitions de musiques synagogales et archives diverses.

PDF - 9.3 ko
Rapport 2012_sauvetage archives musicales synagogales
JPEG - 916.8 ko
Une des nombreuses partitions de la synagogue de Neuilly-sur-Seine

Vous aimerez aussi

Du salon au front : Fernand Halphen (1872-1917), compositeur, mécène et chef de musique militaire

Un ouvrage collectif à paraître en avril 2017 sous la direction de Laure Schnapper, avec la collaboration de Pierre-André Meyer - Préface de Hervé (…)

Centenaire du décès de Fernand Halphen

A l’occasion du centenaire du décès de Fernand Halphen (1872 - 1917), un certain nombre d’événements viendront prochainement ponctuer et agrémenter (…)

CYCLE DE COURS : La musique juive savante en Europe aux 17e et 18e siècles (Italie, France, Hollande)

L’Institut Elie Wiesel organise, en partenariat avec l’Institut Européen des Musiques Juives, une série de cours donnés par Hervé Roten les jeudis 5, (…)

Nomination de Hervé Roten au grade d’Officier des Arts et des Lettres

Le 13 septembre 2016, Hervé Roten a été nommé au grade d’Officier des Arts et des Lettres par la Ministre de la Culture et de la Communication, pour (…)

Mélodies hébraïques pour violoncelle et piano

SORTIE DU 1er CD DE LA COLLECTION CLASSIQUES Admirablement servi par Sarah Iancu (violoncelle) et David Bismuth (piano), ce CD regroupe 30 (…)