Cheikh Raymond - Ôochk El Djara

Raymond Leyris est né en 1912, d’un père juif originaire de Batna, la capitale des Aurès et d’une mère française. Il est abandonné par sa mère, à la suite de la mort de son père sur le front de la Somme, pendant la Première Guerre mondiale, et est adopté par une famille juive pratiquante très pauvre.
Attiré par la musique, il se forme au malouf avec les Cheikhs Omar Chaklab et Abdelkrim Bestandji. Le malouf est la forme constantinoise, et plus généralement tunisienne, de la musique savante issue de la tradition musicale arabo-andalouse. Patrimoine commun aux musulmans et aux juifs, le malouf célèbre l’amour courtois et l’élan vers Dieu. En Afrique du Nord et dans toute l’aire arabo-musulmane, cette musique est restée vivante, mais ses modes savants, du fait d’une transmission essentiellement orale, ont conduit à de nombreuses pertes. Ses instruments sont le luth, la cithare et l’oud, le tambourin, l’alto, et la flûte bédouine, spécifique de Constantine.

Vous aimerez aussi

Les instruments de musique dans la Bible - Entre mythe et réalité : conférence de Hervé Roten

Le 12 février 2018 à 19h, conférence sur les instruments de la Bible, de Hervé Roten, à l’Institut Universitaire Elie Wiesel à (…)

La source de vie : Mémoire portugaise

Visionner des extraits de "La source de vie : Mémoire portugaise", une émission de Josy Eisenberg, avec la participation de Hervé Roten, réalisée à (…)

Musique française avant et après la Grande Guerre

DERNIÈRE PARUTION DE L’IEMJ. Ce CD présente la Symphonie en ut mineur de Fernand Halphen (Première mondiale) et le Concerto pour la main gauche de (…)

Le Sablier du temps - Un voyage musical à travers l’âme juive

DERNIÈRE PARUTION DE L’IEMJ. Ce CD présente des œuvres pour violoncelle et piano écrites dans la première moitié du 20e siècle par Ernest Bloch, (…)

Sarah Gorby - Dana, Dana

Sarah Gorby est née vers le tournant du siècle à Kishinev, qui appartenait alors à la Russie tsariste. Elle est issue d’une famille principalement (…)