Gérard Edery Trio

le 03/06/2018 à 18:30
Espace Culturel et Universitaire Juif d’Europe

119 rue La Fayette - 75010 Paris

Trésors des chants séfarades

Gérard Edery, nous invite à explorer la vaste étendue géographique, historique et culturelle de la musique des Séfarades. Ce concert nous raconte une histoire riche, du Moyen Age à nos jours, qui favorise une profonde compréhension interculturelle au travers des chants séculiers et liturgiques de l’ancienne Perse et des chansons d’Espagne, de Grèce, du Portugal, de Turquie, du Maroc, d’Egypte, des Balkans, ou encore de la Syrie.
L’interprétation de Gérard Edery et de ses formidables musiciens, font de ce formidable répertoire, un héritage vivant, créatif et re-créatif.
“Gerard Edery nous a offert une performance subtilement détaillé et bien chantée.” - New York Times
“Edery est un magicien musical.” - Jerusalem Post

Tél : 01.53.20.52.52 - Site : www.centrecomparis.com

Vous aimerez aussi

L’IEMJ à la journée des Associations

Le 10 juin 2018 de 11h à 18h, à la Mairie du 4ème arrondissement de Paris, (salles et cour intérieure de la mairie), venez retrouver l’IEMJ à la (…)

Parution d’une nouvelle partition de Fernand Halphen aux Éditions de l’IEMJ

L’IEMJ a le plaisir de vous annoncer la publication d’une partition inédite du compositeur Fernand Halphen, la Romance en mi majeur pour violoncelle (…)

"Le Sablier du temps, Un voyage musical au cœur de l’âme juive"

Un concert proposé par l’IEMJ, dans le cadre du Festival des Cultures Juives. Le 21 juin 2017 à 18h à la Mairie du 3e arrdt de Paris, ce concert a (…)

Conférence HATIKVA - Odyssée Lyrique, Histoire et origine de l’hymne national israélien

Une conférence proposée par Théa Herz & l’IEMJ, dans le cadre du Festival des Cultures Juives, le 13 juin 2018 à 18h à la Mairie du 3e arrdt de (…)

Parution des 2 premiers recueils de partitions d’Itaï Daniel aux éditions de l’IEMJ

L’IEMJ a le plaisir de vous annoncer la parution de 2 recueils de mélodies de shabbat du compositeur Itaï Daniel, l’un pour voix et piano, l’autre (…)